Historique

​​​​​​​​​​​​​​

En 1923, l’entrepreneur Klotz, originaire de Cologne, construit les bâtisses principales dont notamment une haute salle de montage au 75, route de Diekirch à Lintgen. 

En 1924, le maître facteur d’orgue Georg Haupt et son associé Josef Fieth s’installent dans les lieux pour profiter justement de la haute salle de montage qui est nécessaire au montage des orgues. Ils fondent une filiale de la firme Stahlhut (Aix-la-Chapelle). 
Josef Fieth quitte la société luxembourgeoise en 1932 pour assurer la direction de la maison mère à Aix-la-Chapelle. 
Dans la foulée, l’entreprise change de dénomination pour devenir la « Manufacture d'Orgues Luxembourgeoise succ. G.Haupt ».  
Le fondateur Georg Haupt décède en juin 1952. Jusqu’en 1963, l’entreprise est dirigée par son fils Charles Haupt, mais qui doit cesser son activité suite à des difficultés économiques. 

L’industriel Auguste Mreches rachète alors la société de la faillite dans un premier temps pour utiliser les immeubles pour les besoins de stockage
de son activité.  Il décide ensuite de ne pas changer l’affectation des lieux et de continuer l’activité de fabrique d’orgues. N’ayant pas de compétences techniques dans le domaine, il en assume la direction générale et confie la direction technique au facteur d’orgue Nic Loewen, originaire de Lintgen.  

En 1964, la succession de la gestion technique revient d’abord à Herbert Schmidt, puis en 1969 à Georges Westenfelder, tous les deux maîtres facteurs d’orgue. 

En 1979, Auguste Mreches se retire de la société et l’entreprise prend la dénomination « Manufacture d'Orgues Luxembourgeoise Westenfelder S.A.R.L ».
Sous la direction de Monsieur Westenfelder, la Manufacture d’orgues Luxembourgeoise étend sa renommée tant nationale qu’internationale avec des réalisations dans de nombreux pays européens, ainsi qu’aux Etats-Unis et au Japon.​​​​​​​

Au Luxembourg, l’orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg est certainement une des réalisations les plus emblématiques. 
​​​​​​​

​​​​​​​Depuis 2011, l’entreprise est dirigée par Andreas Westenfelder,
fils de Georges Westenfelder.


Le 18 novembre 2011 par Arrêté du Conseil de gouvernement, les immeubles de la Manufacture d’Orgues luxembourgeoise Westenfelder sont classés monument national et restent à ce jour un des joyaux du patrimoine industriel historique du Luxembourg.   

En effet, le bâtiment avec sa haute tour de fabrication en brique rouge est un immeuble industriel atypique, preuve de la diversité du tissu industriel et artisanal luxembourgeois. 
​​​​​​​

Entretien et rénovation d’orgues  


​​​​​​​A côté de la réalisation de nouveaux orgues, activité en déclin depuis des décennies, l’entretien et la rénovation des orgues constituent l’activité principale.  L’activité reste hautement passionnante et artisanale, demandant de nombreuses qualifications ainsi qu’une sensibilité musicale avérée. 
Andreas-Westenfelder.jpg

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et recueillir des statistiques sur les utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez cet usage de cookies.